La haine 2
By admin On 7 juil, 2015 At 06:59 | Categorized As Arts/Culture, Infos_show, Reflexion, Société | With 0 Comments

 Les couples qui se haïssent et restent ensemble, C’est un cas répandu, car le couple est un animal complexe où il y a haine lorsque l’un des deux imagine que ses failles sont dues à l’autre.

Par: Amel Sawan

La haine

La haine

Quand une personne rencontre des empêchements opaques dans sa vie et n’arrive pas a savoir l’origine, elle se charge d’une violence qui va tourner contre l’autre, mari, femme, ou enfants. Alors, cette amour impossible, qui n’a pu franchir certaines passes pour déboucher sur un espace plus ouvert, devient de la haine. Chez l’homme, sa vie de couple est comme sa vie avec sa mère. Il en a marre mais c’est pas une haine déchaînée, c’est faible et modulée. Chez la femme c’est plus riche. En général, dans le couple, la femme a de la haine pour l’homme parce qu’il ne réussit pas a l’aider à devenir plus femme, et surtout à s’affirmer auprès des autres femmes. Le problème pour une femme, c’est de pouvoir accéder a sa féminité face a l’autre-femme. Et elle peut en vouloir a l’homme de ne pas l y aider. L homme ne comprend pas ce qui se passe. IL croit que le problème est celui du partage du pouvoir dans le couple, mais, la réalité ce n’est pas ça. Le problème, c’est plus que le partage d’une identité précaire – celle du couple – , mais c’est celui de la conquête par chacun de son identité. Tel est l’enjeu. Dans le couple, si l’un des deux sent ses propres failles et les impute a l’autre, il y a place pour la haine.

Le problème identitaire est une réalité. Nous avons tous cette faille mais certains essaient d’en faire quelque chose de positif et d’autres ne la supportent pas, parce qu’elle rappelle une faille originelle qui fut pour eux catastrophique. Alors, pour le bonheur du couple, il faut éviter de croire que c’est l’autre qui bloque tous. Le point de vue de la haine, c’est de fixer l’autre pour que ce soit toujours lui le responsable. C’est à cette place qu’on a besoin de lui pour mieux s’affirmer. Mais, la réalité c’est que ce n’est pas l’autre qu’on hait, mais quelque chose qui s’est accroché a lui.

La personne qui hait, est une personne qui souffre mais ne l’admet pas. Si quelqu’un est dans la haine, cela signifie que, pour un temps, il a réduit ses capacités a cette bulle haineuse. Il s’est retiré toutes les possibilités et les retires a l’autre, sa cible. Il faut lui faire entendre qu’il mérite mieux que ça, qu’il a d’autres possibilités, qu’aucun évènement et aucun individu n’a assez d’importance pour qu’on se fixe entièrement sur lui, que la position de haine n’est gagnante que dans le leurre : elle donne une force, mais dont on ne peut pas se servir.

                               Amel Sawan

About -

comment closed