Michel Platini évoque les conditions du paiement reçu de la FIFA en 2011
By admin On 29 oct, 2015 At 10:10 | Categorized As Actualités, Infos_show, Sport | With 0 Comments

Dans une interview publiée jeudi matin, Michel Platini évoque les conditions du paiement reçu de la FIFA en 2011 et conteste sa suspension«disproportionnée».
platini

Le quotidien suisse Le Matin et le journal britannique The Telegraph ont publié jeudi matin une interview de Michel Platini. Le président  de l’UEFA, suspendu de sa fonction jusqu’au 6 janvier, y réitère sa défense face aux accusations portées contre lui, et notamment sur les conditions d’un paiement de la FIFA intervenu en 2011.

L’origine des fonds reçus

Sur la question de la provenance des fonds reçus (1,8M€ en rétribution d’un poste de conseiller auprès de Sepp Blatter entre 1998 et 2002), et à l’évocation d’une éventuelle«caisse noire», le Français affirme qu’il a respecté les procédures mise en place par la FIFA et que «c’est le directeur financier Kattner qui a procédé au virement» depuis «un compte régulier de la FIFA».Si on lui fait remarquer la légèreté avec laquelle il appréhende les questions financières alors qu’il se destine à la présidence de la Fédération internationale, Michel Platini affirme que «le président de la FIFA n’a pas besoin d’être un expert financier, à condition qu’il soit bien entouré». Des propos qui font écho à ceux prononcés dans Le Monde le 19 octobre:«Demandez à ma femme, je ne regarde aucun compte et j’ai rarement fait des efforts pour m’améliorer.»
«J’ai l’impression d’être un chevalier du Moyen-Age devant une forteresse. J’essaie d’entrer dans celle-ci pour y ramener le football, mais à la place on me verse de l’huile bouillante sur la tête»

Sa suspension et sa candidature

Suspendu par la commission d’éthique de la FIFA de toute activité liée au football pendant trois mois, Michel Platini opte pour une communication offensive : «Les charges que l’on me reproche ne sont fondées sur aucun fait tangible. […] Quant aux autres allégations, elles ne reposent sur rien.» Avant d’ajouter: «Me concernant, il y a manifestement une disproportion entre les faits que l’on me reproche et la violence de la suspension provisoire qui me frappe. Cette suspension m’interdit de faire campagne et de me battre à armes égales. […] Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être un chevalier du Moyen Age devant une forteresse. J’essaie d’entrer dans celle-ci pour y ramener le football, mais à la place on me verse de l’huile bouillante sur la tête.»Il confirme la candidature de Gianni Infantino comme celle d’un plan B, au cas où la sienne ne serait pas validée. Il renouvelle à cette occasion sa volonté de concourir à la présidence de la FIFA, fin février 2016 et affirme toujours être, «en toute modestie, le plus à même de diriger le football mondial».
RAYANE

 

About -

comment closed