COP22, Marrakech 2016 : D’une COP à l’autre,  quels changements ?
By admin On 5 nov, 2016 At 10:11 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

Diapositive1

Par Ghalem BOUHA

Le seul mérite de la COP21 tenue à Paris en décembre 2015 c’est d’avoir réuni 195 pays dont les plus importants (Etats-Unis et Chine) qui ont signé une charte non contraignante.

Lors de cette conférence, notre pays s’est engagé à réduire les  gaz  à effet de serre (GAS) de 7 % financé sur ses propres fonds mais cela c’était avant la crise financière. Actuellement avec les nouvelles données économiques, l’Algérie pourra t-elle tenir ses promesses ? Jusqu’à aujourd’hui, la seule action réalisée par le gouvernement en direction de l’environnement c’est d’avoir offert un chèque de 4 millions de dollars à Arnold CHWARZENGER qui était venu faire du tourisme à Oran dans le cadre du R20. Cela servira à quoi ? Personne, ne le sait !

Une délégation gouvernementale se prépare à aller à Marrakech pour participer à cette conférence des Etats mais qu’a-t-elle dans ses bagages, quelles sont ses propositions du moment où les caisses de l’Etat ont été vidées.

Contrairement à l’Algérie qui était dans un état second d’euphorie financière, le Maroc et la Tunisie ont toujours négocié le financement de leur programme environnemental par les pays riches.

Et, cette année encore ces deux pays vont encore taper sur la table pour obtenir plus de crédits des pays riches pollueurs

Par ailleurs, il n’y a pas que les pays-Etats  dans les conférences, il y a aussi les sociétés civiles c’est-à-dire les syndicats, les associations et les personnalités indépendantes qui transcendent les Etats-Nations et qui défendent la planète toute entière.

Trois tendances se dessinent lors des débats de la société civile à Marrakech,  ceux qui veulent avancer à petits pas pour concrétiser les promesses des COP, ceux qui veulent profiter de la réunion de Marrakech pour revendiquer à ce que les pays riches pollueurs financent les efforts des pays du Sud et ceux qui, carrément font une analyse de classes en dénonçant la complicité des pays puissants et des multinationales avec leurs élites et gouvernements locaux.

COP : Conférence des parties, c’est à une réunion mondiale où les pays membres de l’Onu se réunissent pour la question de l’environnent.

About -

comment closed