le nouveau projet code du travail non conforme a 10 conventions internationales

La Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA) remet son opposition au projet du nouveau code du travail. C’est ainsi qu’elle appuie son argumentaire  aux experts  du Bureau international du travail (BIT) qui ont  jugée le nouveau projet du code de travail non conforme aux conventions internationales.

voici le communiqué de la CGATA :

Alger le : 28/01/2017

Communiqué de presse

Sur la base des amendements du projet du code de travail, apportés par la confédération générale autonome des travailleurs en Algérie CGATA et la plainte déposée auprès de la commission des normes du BIT, par cette dernière.
Apres constat des experts des nomes internationales du travail de non application et non respect de 10 conventions internationales fondamentales dont, la C87 sur les libertés syndicales ,la C6,travail de nuit des enfants et des (industrie),la C155 ,sécurité et santé ,la C122,politique de l’emploi, la 81sur l’inspection du travail ,98 le droit à la négociation collective ,la C181 les agences de l’emploi privées ,travail de nuit (femmes ),laC111sur la discrimination de l’emploi ,et la C167 sur la sécurité et santé dans la construction.
La commission des normes internationales du travail du BIT après avoir enregistré des irrégularités et des écarts fondamentaux a déclaré, le projet du nouveau code de travail non conforme aux normes internationales ,comme elle a également formulé des recommandations et questionné le gouvernement algérien concernant les révisions qu’il souhaite apporter au nouveau code du travail en vue de le rendre conforme aux normes et législations internationales de l’OIT .
La CGATA considère que si le nouveau code de travail n’est entré en vigueur grâce aux efforts investis, il n’en demeure pas moins que les travailleurs doivent rester mobilisés pour contrecarrer et déjouer les manœuvres pernicieuses vis-à-vis des acquis et des luttes du mouvement syndical autonome.

Le président de la CGATA
Rachid Malaoui

 

ACCUSE BIT communiqué fr

About -

comment closed