Oran, Le centenaire de la naissance de Mouloud MAMERI : On interdit à Tizi Ouzou et on autorise à Oran
By admin On 13 mai, 2017 At 04:56 | Categorized As Actualités, Infos_show, Littérature et poésie | With 0 Comments

mouloud

Les exemples d’interdiction de conférences sont nombreux. En effet, le 13 mai la romancière, Hiba Tayd auteur  « Un Slow avec le destin » , nest pas la bienvenue au centre culturel Ferrat Ramdan de Bouzguène,  Tizi Ouzou. A Bejaia et à Aokas aussi, Kamel DAOUD, Karim AKROUCHE tout comme le linguiste Younes ADLI  voient leurs programmes tout simplement annulés par simple décision du chef de Daira.

Pour ce qui est des rassemblements, cest le contraire qui se produit. Le premier mai 2017, lintersyndicale a organisé un grande marche à Tizi Ouzou sans être inquiétée et la CGATA à Oran est encerclée par un impressionnant dispositif policier des les premières heures du matin.

Organisé par le HCA (Haut comité de lAmazighité),  sous le parrainage du président de la république et avec des sponsors comme lANEP, MOBILIS et lAPS en partenariat avec lassociation Numedya dOran, le colloque sur le centenaire de la naissance de Mouloud MAMERI « .tente de revisiter lœuvre mammérienne à laune du 7° art ».

En lui-même, le thème est très intéressant car il permet de faire connaitre Mouloud MAMERI à travers des réalisateurs comme Ahmed RACHEDI (Opium et le bâton) qui ont adapté ses romans. Même, si on na pas lu MAMERI, on peut le découvrir  à travers les images. Dautant, plus, de grands cinéastes, critiques et universitaires se sont relayés tour à tour pour exposer leurs travaux au théatre Abdelkader ALLOULA.

Ironie de lhistoire, en 1980, MAMERI était interdit de conférence à Tizi Ouzou et aujourdhui, mort, il retrouve une dimension nationale.

 

 

 

 

 

 

 

 

About -

comment closed