Le gouvernement algérien sous la loupe de l’OIT à Genève : Répressions, licenciement et non respect des conventions et lois
By admin On 12 juin, 2017 At 07:34 | Categorized As Actualités, Communiqués, Infos_show | With 0 Comments

Communiqué : Genève le 10/06/2017

La CGATA (Confédération Générale Autonome des travailleurs en Algérie) membre de la CSI (Confédération Syndicale Internationale) informe ses adhérents et l’ensemble des organisations syndicales que L’Algérie fait partie des 24 pays qui seront soumis à l’étude durant la 106 eme session de la Conférence Internationale du Travail du fait de la persistance des Autorités à formuler des lois non conformes aux conventions ratifiées par notre pays et, encore plus grave, à avoir une pratique qui ne respecte même pas les lois et la réglementation Algérienne.

geneve


La CGATA informera l’ensemble des participants à cette conférence Nationale du Travail que nous sommes très loin de l’application des recommandations adoptées par la Conférence Internationale du Travail lors de la 104 eme session (Arrêt de la répression des délégués syndicaux et réintégration des délégués licenciés, enregistrement dans les plus brefs délais des organisations syndicales ayant déposées leur dossier, envoi du projet du code de travail pour étudier sa conformité avec les conventions). De plus la CGATA insistera sur la régression constatée depuis 2015 puisque :
– L’enregistrement du SNATEG (Syndicat National Autonome des Travailleurs de l’Electricité et Gaz), membre de la CGATA, a été considéré illégal par la direction de la SONELGAZ avec le silence complice des instances concernées (Ministère du Travail et l’institution Judiciaire) puis devant son expansion au sein des travailleurs de la SONELGAZ le Ministre du Travail a franchi un pas dangereux en décidant de manière totalement illégal au retrait de l’enregistrement au SNATEG.
-La répression sous toutes ses formes notamment concernant les très nombreux licenciements, suspension, violence policière en dehors de toute décision judiciaire qui ont touchés particulièrement les adhérents au SNAPAP et au SNATEG dernièrement, encerclement policier des sièges de la CGATA n’en sont que les formes les plus courantes.
Néanmoins nous dirons aussi que le monde du travail bouge, que la dynamique syndicale autonome se déploie et augure d’un avenir meilleur. La CGATA avec l’endurance de tous ses membres continuera sur le chemin qu’elle s’est tracée.
La CGATA a participé le Vendredi 09/06/2017 a une marche a vélo organisée par ISP ( Internationale des Services Public ) dirigée vers les ambassades des pays qui ne respectent pas le libre exercice du droit syndical comme elle participera à une autre marche.
Une Conférence de Presse sur le thème « Des syndicalistes dénoncent la violation des droits humains en Algérie » animée par des membres de la CGATA se tiendra le Mardi 13 juin à 10h00 à « La Pastorale » Maison Rose, 2ème étage, Route de Ferney 106, 1202 Genève.

Le Président
Rachid Malaoui

About -

comment closed