Intellectuels et journalistes demandent à Hamid GRINE :  » Vous allez venir à Oran, avec ou sans pantalon ? »
By admin On 13 déc, 2017 At 03:33 | Categorized As Actualités, Caricatures, Infos_show, Littérature et poésie | With 0 Comments

grineeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Des l’annonce de la librairie internationale des livres, arts et cultures d’Oran appartenant à l’universitaire Abdrahmane LELLOU de l’organisation d’une vente dédicaces du dernier livre « Clandestine » de Hamid GRINE, l’ex ministre de la communication pour le samedi 16 décembre 2017 à 14 heures, la toile et les milieux de la société civile oranaise se sont enflammés pour réprouver et condamner par la dérision et l’humour cet événement.

Des intellectuels, journalistes et militants des droits de l’Homme n’ont pas manqué de réagir à chaud à cette information :

Messaoud BABABDJI, juriste et militant lui demande « Daller voir ailleurs ! », Chadly BENGASMIA, président de CIVIC : « je me demande qu’est-ce qu’il a dire à propos de la fouille anale ? ».

Ahmed SAIFI BENZIANE, écrivain commente ironiquement : « Avec ou sans pantalon ? » par rapport à l’incident que l’ex ministre a eu à l’aéroport de Paris quand les douanes françaises l’ont obligé à ôter son pantalon pour la fouille.

Malik CHAKLALIA, journaliste et militant :  «  Ha ha….Il fallait mentionner, ex ministre qui a fait trop de dégâts dans le monde de la presse et qui a justifié l emprisonnement d’un réalisateur…désolé, nous sommes incompatibles » Abdou EL HASSAR : « Le portefeuille ministériel lui est monté à la tête au point d’oublier d’où il venait . . . Qu’il aille au diable ! », quant à Ghalem BOUHA, journaliste et militant : « Ce n’est pas possible d’inviter un fossoyeur de la liberté d’expression dans une honorable librairie comme la votre ! »

Le milieu des journalistes au chômage suite à la fermeture de leurs journaux  n’exclue pas l’idée d’organiser un comité d’accueil avec pancartes à son arrivée à la librairie sise  22 rue Moulay Mohamed, ex Lamoricière (centre-ville) le samedi 16 décembre.

Said BOUDOUR

 

About -

comment closed