Oran : Les autorités ferment trois églises protestantes
By boudour On 3 mar, 2018 At 12:56 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

AINOUCHE

Par Ghalem BOUHA

Le 28 février 2018, la wilaya ordonne les scellés non seulement des deux associations féminines (FARD et AFEPEC) mais aussi dans la lancée elle procède aussi à la fermeture de trois églises protestantes, la première à Oran sise à l’angle du Bd Abbane RAMDANE et la rue HO-CHIMIN dénommée « Oratoire » et les deux autres à Arzew et Ain El Turk.

Pour rappel, le protestantisme est l’une des principales branches du Christianisme avec la catholicisme et l’orthodoxie. « Aujourd’hui, le protestantisme est principalement présent en Amérique du Nord, en Europe du Nord et en Afrique. Il est fortement implanté, et en croissance, en Amérique du Sud et en Asie de l’Est plus particulièrement en Chine (en nombre) et en Corée du Sud ».1

Depuis, l’indépendance, les deux églises catholiques et protestantes exercent légalement en Algérie. Et, les ouailles et fidèles de ces deux chapelles sont des algériens arabes et kabyles. Et, l’oratoire à Oran enseigne même la langue arabe.

Pourquoi, les autorités ont décidé en 2018 de fermer ces églises ? Et, pourtant, l’Algérie, en tant qu’Etat-Nation de l’ONU est tenue à respecter la liberté du culte qui est même inscrite dans notre constitution.

La seule communication de la wilaya d’Oran est « Associations non-agréées ». Mais, bien sur, c’est la wilaya qui agrée et c’est elle qui ferme. Mais, pourquoi ?

Toutes, ces associations ont déposé leurs dossiers de renouvellement mais elles n’ont obtenu aucune réponse des autorités. Ne dit-on pas que le silence est signe d’accord ?

Est-une décision nationale, venue d’en haut ou seulement, la wilaya d’Oran qui décrète selon son bon vouloir ?

Le wali d’Oran est interpellé pour donner des explications claires à l’opinion publique, autres que celles de « Non-conformes » !

1-wikipedia

About -

comment closed