Pour cacher un conflit avec le BIT, un organisme de l’ONU, le ministre du travail fait dans l’amalgame
By boudour On 3 mar, 2018 At 08:46 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

aps

Par le biais de la très officielle APS, le ministre du Travail Mourad ZEMALI déstabilisé sans doute par sa gestion catastrophique avec le BIT (Bureau international du travail) basé à Genève et qui a refusé de se soumettre à son agenda obligeant une mission de haut rang d’un organisme onusien  à rencontrer des syndicats fantoches tels que l’UGTA et consort,  signe dans la panique un communiqué pour s’attaquer à des syndicats légaux (SNAPAP et SNATEG) et critique la CGATA qui est une confédération de droit algérien qui a déposé légalement son dossier auprès de son ministère.

La CGATA (Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie) est reconnue par l’OIT au même titre que l’UGTA. Il faut savoir que les lois et règlements internationaux sont supérieurs aux lois nationales car l’Algérie a ratifié ces mes mêmes décisions.

M. ZEMALI Mourad de par ses tergiversations : Il accepte la mission du BIT puis se rétracte en dernière minute, crée un conflit diplomatique avec un organisme de l’ONU.

Pour se justifier, il a recourt à un communiqué de l’APS qui ne le contredit pas et débite des insanités.

Attendre le communiqué de la CGATA.

Ghalem BOUHA

About -

comment closed