Alger se débarrasse de ses migrants Africains.
By admin On 12 mar, 2018 At 08:51 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

 migr

Environ trois cents migrants subsahariens de nationalités confondues ont été arrêtés aujourd’hui dans le grand Alger, par les services de sécurité. Il s’agit d’une opération de refoulement à la frontière qui se dessine dans les jours à venir. Les arrestations se poursuivront probablement demain, pour atteindre le millier, le quota habituel dans ce genre d’opération de reconduite à la frontière.

Au camp de « Zeralda », sont actuellement regroupés des migrants, et le nombre n’arrête pas d’augmenter. Les éléments de police et de la gendarmerie nationale, ramènent d’heure en heure des subsahariens, probablement arrêtés dans plusieurs localités d’Alger et de sa périphérie.

La présence du Croissant Rouge Algérien dans le camp, ne réconforte nullement les personnes privées de liberté d’après les témoignages que nous recevons de ce camp, bien au contraire, les humanistes de ce croissant donnent une image « méprisable » et « raciste » de citoyen algérien, une image erronée que certaines personnes veulent bien véhiculer pour salir l’image de l’Algérie.

Depuis janvier 2018, les arrestations et expulsions de subsahariens n’arrêtent pas et elles s’inscrivent apparemment dans la durée. Les autorités ne donnent aucune explication pour argumenter cette compagne anti-noirs et anti-africains. Aussi, un silence radio du coté de l’opposition et du mouvement associatif, hormis quelques organisations et syndicats, qui militent et dénoncent régulièrement.

L’Algérie a remis au mois de janvier 2018, un rapport au Comité de travailleurs migrants (CMW) à Genève, dans lequel elle assure que les migrants en situation irrégulière ne font pas l’objet d’expulsion collective, et que la loi algérienne interdit cette pratique. Elle assure que les migrants bénéficient de tous leurs droits et de leur liberté. Le Comité va se réunir le 10 Avril prochain, pour examiner cette réponse du gouvernement qui est assez intrigante.

 

Fouad Hassam.

 

About -

comment closed