Oran: Au Coeur de la rafle des Migrants du 14 Avril 2018.
By admin On 15 avr, 2018 At 12:41 | Categorized As Actualités, Infos_show | With 0 Comments

HASSAM
Durant trois heures (de 6h00 à 09h00), nous étions témoins d’une véritable traque des personnes originaires de l’Afrique Subsaharienne dans leurs lieux d’habitats. Les ressources humaines mises en oeuvre ont été impressionnantes, celles des services de sécurité (La police et la Gendarmerie Nat.), du Croissant rouge, de la Direction des affaires sociales et des Services techniques des communes. Nous étions abasourdis spécialement par la réaction de la population locale qui pour rien et gratuitement, certains voisins et bailleurs, ont trouvé leur nature de délateurs et de mouchards, indiquant aux services de sécurité l’emplacement des maisons des subsahariens. L’Algérien finalement n’a pas changé après 20 ans, on se rappelle des années 90, lorsque des mêmes populations indiquaient aux terroristes du GIA, leur voisin gendarme, leur voisin policier et leur voisin appelé sous les drapeau. Et ce qui nous a émerveillé, c’est de voir la nature de l’Africain subsaharien, qu’il soit Guinéen, Camerounais ou nigérian, le voir quitter son domicile avec retenue, fierté et sans aucun signe de gémissement, en laissant tous ses biens à ses miséreux bailleurs pilleurs. Aussi, la scène de voir un Subsaharien jeter de la monnaie locale en disant aux algériens que « nous ne sommes pas des mendiants chez vous », nous fait honte au fond de nous.

Fouad HASSAM

About -

comment closed