Courants d’air et gesticulations diplomatiques sur fond de carême !
By admin On 4 juin, 2018 At 04:19 | Categorized As Actualités, Infos_show, International | With 0 Comments

ca suffit

Comme si c’était vrai, comme si l’Algérie avait en ce moment une diplomatie digne de ce nom et comme si l’Algérie avait un président qui préside aux destinées de la nation, Noureddine Ayadi,  le secrétaire général du ministère des affaires étrangères toute honte bue monte sur ses grands chevaux pour protester auprès de John O’Rourke, le chef de la délégation de l’Union Européenne à Alger a propos de la vidéo de Lila Haddad qui a déculotté et mis à nu le système algérien qui maintient une momie à la tête du pays.

Le diplomate européen n’a pas daigné répondre aux inepties il a seulement procédé à un soulignement d’un principe fondamental et universel qui est la liberté de la presse. Par, un trait de crayon, John O’Rourke a simplement tracé et remarqué la faute par cette simple réponse :

Nous avons souligné aux autorités algériennes que les journalistes accrédités auprès des institutions européennes ne parlent pas au nom des institutions mais en leur propre non, en ligne avec les principes de liberté d’expression et liberté des médias”.

Noureddine Ayadi devrait acheter un cahier de cent vingt pages pour écrire et apprendre du diplomate européen les droits des journalistes sinon recopier cinq cent fois « Je ne dois pas dire des bêtises ».

Parallèlement aux gesticulations diplomatiques, le gouvernement a aussi lâché ses sbires journalistes pour insulter la dame courageuse avec un niveau au ras des pâquerettes.

En réponse, Lila HADDAD promet sur sa page Facebook de récidiver avec la même vidéo mais en langue arabe.

Et, vous aurez remarqué que les tenants du système confondent entre leur petite personne et l’Algérie. Car, pour-eux, toute personne qui critique un responsable politique, il critique l’Algérie et les institutions.

Ghalem BOUHA

About -

comment closed