L’Algérie y sera représentée par le SNAPAP. La confédération syndicale internationale (CSI) crée une nouvelle structure pour les pays arabes.
By admin On 14 oct, 2013 At 12:37 | Categorized As Actualités, Communiqués, Infos_show, Luttes sociales, Machrek, Maghreb, Politique | With 0 Comments

 

La confédération syndicale internationale (CSI) crée une nouvelle structure pour les pays arabes.

À la demande de 17 organisations syndicales nationales de la région arabe, le Conseil général de la CSI, réuni à Bruxelles du 9 au 11 octobre, a approuvé le processus de création d’une nouvelle structure pour les pays arabes.

L’Algérie est représentée dans cette nouvelle structure par le SNAPAP, membre de l’exécutif de cette organisation.

SNAPAP - CSI

SNAPAP – CSI

CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (CSI)

À la demande de 17 organisations syndicales nationales de la région arabe (Algérie, Bahreïn, Egypte, Jordanie, Lybie, Maroc, Mauritanie, Oman, Palestine, Tunisie, Yémen), le Conseil général de la CSI, réuni à Bruxelles du 9 au 11 octobre, a approuvé le processus de création d’une nouvelle structure pour les pays arabes, dont les textes fondateurs seront soumis au prochain Congrès mondial de la CSI de Berlin pour adoption conformément à la constitution de la CSI.

Au regard des graves défis auxquels est confronté le mouvement syndical démocratique et indépendant dans le monde arabe et à l’urgence d’y répondre, le Conseil général a apporté son soutien immédiat à cette nouvelle structure de la CSI, dont les priorités immédiates seront de  faire face aux violations fréquentes et massives des libertés fondamentales, dont les libertés syndicales,  de défendre les  travailleurs dans un contexte de pauvreté et de chômage croissants, et de lutter contre les injustices sociales dont sont victimes les femmes, les jeunes, les plus démunis, y compris les travailleurs migrants.

« Les syndicalistes sont engagés au premier front dans la longue et âpre bataille en cours dans l’ensemble de la région arabe, opposant des forces démocratiques et progressistes d’une part, et des forces autoritaristes et rétrogrades d’autre part. Les syndicalistes de cette région ont exprimé leur besoin urgent de disposer d’un espace spécifique pour mieux unir leurs forces et mettre en œuvre une stratégie commune. Le Conseil général de la CSI a exprimé aujourd’hui sa pleine solidarité avec leur lutte en faveur d’un syndicalisme démocratique, progressiste et indépendant dans la région arabe », s’est réjouie Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

« Cette nouvelle structure sous régionale va nous aider à donner une voix forte et unie à notre lutte en cours pour défendre et faire progresser le syndicalisme démocratique, progressiste et indépendant dans les pays arabes », a déclaré Houcine Abbassi, secrétaire général de l’UGTT-Tunise et président de la nouvelle structure  sous régionale arabe de la CSI durant la période de transition jusqu’au Congrès de la CSI.

La CSI représente 175 millions de travailleurs/euses à travers 315 organisations affiliées nationales dans 156 pays et territoires.

About -

comment closed