La LADDH : Que se passe-t-il à Ghardaïa ?!
By admin On 18 jan, 2014 At 07:46 | Categorized As Actualités, Communiqués, Infos_show, Politique | With 0 Comments

GHARDAIA-011

COMMUNIQUE No 02-14

Que se passe t-il à Ghardaïa ?

Les affrontements se poursuivent à Ghardaïa de façon dangereuse et la situation  risque de balancer vers l’irréparable.

Il a été établi que les autorités sécuritaires et politiques du pays ne maitrisent pas la situation, pire nous avons le sentiment qu’à chaque fois qu’elles interviennent cela ne fait qu’aggraver la situation.

Il s’est avéré aussi que les autorités du pays sont intervenues sans la fermeté et la neutralité prévues par la loi. De plus des citoyens de Ghardaïa pointent un doigt accusateur vers les forces de sécurité qui, par leur comportement, ont enflammées la situation. Les photos et vidéos montrent l’implication d’un grand nombre de policiers dans l’agression des citoyens de Ghardaïa par des jets de pierre et de cocktail Molotov ou en train d’aider des bandes de « Baltagias » au lieu de protéger les biens et les personnes.

Le déplacement d’une délégation de la LADDH de haut niveau sur place le ​​08/01/2014 et les contacts qu’elle a effectuée sur place avec les représentants de la population des deux côtés conclus dans ses observations que les parties s’accordent sur ​​la nécessité de traiter les problèmes des citoyens de Ghardaïa par des mesures légales dans le cadre des institution constitutionnelles de la république. Elles s’accordent aussi sur la nécessité d’une enquête sérieuse pour déterminer les responsables des violences subies par les habitants de Ghardaïa et pour engager des poursuites pénales contre les auteurs de ces violences et en informer l’opinion publique et ne pas se contenter seulement de sanctions administratives vagues.

La LADDH s’est refusé à utiliser les termes usités pour décliner l’appartenance communautaire d’un tel ou d’un autre car  elle sait que cette appartenance communautaire est instrumentalisée pour créer un foyer dans la région, en plus du fait que la responsabilité individuelle de chacun est engagée même si des stratégies de bandes organisées sont à l’œuvre. La LADDH réfute la généralisation à des communautés  entières de comportements  individuels car cela s’apparente au  racisme, comportement que la LADDH condamne.

La LADDH appelle les habitants de Ghardaïa à œuvrer au retour de calme comme elle lance un appel aux autorités politiques et sécuritaires à être à l’écoute des vrais représentants de la population et de se comporter avec sagesse et dans le cadre des institutions de la république et en toute légalité.

 

Alger le 17/01/2014

P le Bureau national de la LADDH

Le président, Me. Salah DABOUZ

About -

comment closed